Le gantier de Jourgnac


Accueil Bibliographie Me contacter

 

 

Jourgnac en Limousin, 1922. Dans l’entre-deux-guerres, une jeune femme s’acharne à sauver la ganterie paternelle.
Anselme Peyrat est à la tête d’une petite ganterie artisanale employant deux ouvriers. Il a réuni ses proches pour un repas de fête au cours duquel il a promis d’annoncer une grande nouvelle. Mais avant même de parler, il tombe en apoplexie.

Dans son testament, il a fait de sa fille Lucie sa seule héritière. Son fils, Guillaume, est mort à la guerre. Or, Guillaume n’est pas mort. Il réapparaît pour réclamer sa part.

Lorsque Lucie, qui s’est fait un devoir de poursuivre l’œuvre de son père, refuse d’abandonner la ganterie, Guillaume n’a plus qu’une obsession : ruiner sa sœur. Avec sa mère, Angélique, qui s’est ralliée à lui, il fonde une ganterie concurrente. S’engage alors une lutte sans merci entre le frère, assoiffé de vengeance, et la sœur, entreprenante, mais minée par l’hostilité de sa mère…

< Précédent Suivant >